Récit d'un voyage à deux en Jordanie

Paroles de voyageurs

Récit d'un voyage à deux en Jordanie

05 Dec 2022
par Jennifer Lavoura

Virginie est partie avec son conjoint pour des retrouvailles en couple, en Jordanie. Elle nous raconte...

 

Nous sommes déjà le 29 novembre 2022, et il y a un mois pile, nous nous envolions depuis Genève vers la Jordanie. Ce dernier mois a été compliqué car empreint d'une grande nostalgie à la suite de ce merveilleux voyage que nous avons fait. Contrainte et forcée d'amorcer enfin la descente de mon petit nuage jordanien, les petites étoiles dans les yeux continueront elles à scintiller jusqu'à notre retour dans ce merveilleux pays!

Que dire de cet énième voyage organisé à la perfection avec l'équipe de la Route des Voyages ? Un voyage très spécial qui avait été pensé en forme de cadeau d'anniversaire pour célébrer avec mon compagnon notre 40ème bougie respective. Cela faisait un moment que la Jordanie était sur notre "Bucket List" et l'année de nos 40 ans étaient l'occasion parfaite de la découvrir à deux. Car oui, une semaine sans nos deux garçons (cela ne nous était pas arrivé depuis la naissance du plus grand il y a 9 ans), pour se vider encore plus la tête et en profiter à fond!

Notre arrivée à l'aéroport international Reine-Alia d'Amman s'est déroulée à merveille. Le partenaire de la Route des Voyages sur place nous attendait comme prévu et a été d'une grande efficacité pour effectuer les démarches de Visa à l'arrivée. Bagages rapidement récupérés, 10 minutes plus tard nous faisions la connaissance de notre chauffeur Hussam qui allait devenir un précieux compagnon de route durant toute cette semaine jordanienne. Après une petite heure de route pour rallier le cœur d'Amman, Hussam nous a déposés à notre premier hôtel au cœur du quartier de Al Adlyeh, pour un repos bien mérité.

Le lendemain matin, dimanche, en ouvrant les rideaux, je réalise pleinement que ça y est, nous y sommes bien en Jordanie et suis impatiente de vivre cette première journée de découvertes. Départ à 8h direction le nord pour rallier la ville de Jerash et son site archéologique. Amoureux des vieilles pierres et en particulier des trésors de l'Antiquité, le moins que l'on puisse dire c'est que nous en avons pris plein les yeux. Pendant les 2 heures à disposition, nous avons quadrillé le site avec ses multitudes colonnes et ses deux magnifiques théâtres antiques. La journée s'est poursuivie avec le retour dans la Downtown d'Amman à la découverte des deux sites majeurs de la ville : Le Théâtre Romain et la Citadelle.

Les mots me manquent pour exprimer la splendeur de ces lieux empreints de sérénité et qui offrent des vues époustouflantes sur la ville. A proximité de la célèbre et colorée Rainbow Street, la journée a également été ponctuée de pauses gourmandes avec Hussam, qui connaît sa ville comme sa poche et qui a joué les guides pour nous faire découvrir les saveurs épicées de son pays. Nous voulions notamment nous arrêter au célèbre vendeur de falafels "Al Quds" découvert dans l'émission télé "Echappées Belles", tout comme la boutique "Urdon Shop" riche d'objets en tout genre Made in Jordan. Dommage que l'on n'ait pas pu y retourner avant notre retour en France, pour sûr je l'aurais dévalisé. Pour faire le plein de souvenirs, nous nous sommes également arrêtés à un magasin communautaire vendant de l'artisanat au profit de femmes jordaniennes. A l'inverse de mon compagnon, j'ai réellement eu un coup de cœur pour la capitale Jordanienne dont j'affectionne l'architecture typique et harmonieuse. Une journée de plus dans notre circuit nous aurait permis de découvrir et d'apprécier encore plus cette ville. Ce n'est que partie remise !

Après cette première journée intense mais excitante, Hussam nous a laissés en nous conseillant de profiter de la soirée pour arpenter la très animée et proche Al-Shariaah College Street. Nous avons suivi son conseil et sommes allés nous balader au fil des boutiques et Coffee Shops. Dès le premier jour, lunettes de soleil égarées je ne sais où, nous obligeant à acheter une nouvelle paire par chance chez un opticien dans la rue !

Coïncidence et petit clin d'œil sympathique, la rue abrite également l'Institut Français de Jordanie et débouche sur le Paris Square ;-).

Le lendemain matin, lundi, réveil encore plus matinal pour quitter Amman et prendre la route vers l'Est. Rendez-vous donné dans la région d'Azraq pour faire un safari à la découverte de l'Oryx d'Arabie au cœur de la Réserve de Shaumari. Nous avons pris place dans un 4x4 avec un couple de touristes italiens et notre guide qui avait très envie de redécouvrir cette réserve en notre compagnie. En tant que grande amoureuse des animaux et de la faune sauvage, j'ai vraiment apprécié ce petit safari, même si les Oryx n'étaient pas toujours faciles à observer à distance. Le contact avec le ranger a été très instructif pour comprendre les spécificités de ce milieu naturel aride dans lequel évoluent l'Oryx mais également d'autres animaux emblématiques de Jordanie.

Après avoir quitté Shaumari, nous nous sommes rendus à quelques kilomètres pour visiter la Réserve Humide d'Azraq. Petite déception sur cette étape avec une réserve de très petite taille et malheureusement proche d'une base aérienne non propice au calme. Par manque de moyens financiers, je pense, la réserve pourrait être mieux mise en valeur. Notre horaire de visite en milieu de journée n'a également pas favorisé l'observation de beaucoup d'oiseaux. Visite de courte durée qui nous permis de reprendre rapidement la route vers l'Ouest, direction Madaba, la Cité des Mosaïques.

Une fois déposés à l’hôtel en début d'après-midi, nous nous sommes rendus dans les rues animées de la ville pour savourer un bon déjeuner. Et nous avons suivi la suggestion présente dans le carnet de voyages en nous arrêtant au restaurant de spécialités de mezze ; les plats sont succulents et le cadre vraiment sympa avec sa cour intérieure. Notre demi-journée à Madaba s'est poursuivie avec la découverte de la plus fameuse des mosaïques de Jordanie au cœur de l'église orthodoxe St. Georges, la visite du parc archéologique qui renferme aussi une multitude de mosaïques et enfin l'église catholique Saint-Jean de Baptiste avec sa tour offrant une vue magique sur toute la ville au coucher du soleil.

Après notre nuit à Madaba, c'est déjà mardi et nous reprenons la route pour notre prochaine étape, la fameuse Cité de Petra. Avant cela, notre chauffeur nous amène dans une boutique-atelier pour mieux découvrir le travail de mosaïques et au passage continuer nos achats de souvenirs.

Une fois les emplettes réalisées, dont une pièce de mosaïques qu'il nous a fallu longtemps choisir du fait de leur prix exorbitant. Et oui, avant de partir, il ne nous était pas venu à l'esprit que le Dinar Jordanien pouvait être plus fort que l'Euro ! Du coup, pour tout achat, on y réfléchissait à deux fois en essayant de négocier un peu comme on pouvait (on n'est vraiment pas des pros !).

Après cette étape shopping et un arrêt dans un restaurant pour déguster le fameux plat typique le Mansaf à base de riz, d'agneau et accompagné d'une sauce blanche succulente, encore sur conseil et en compagnie d'Hussam, nous avons poussé encore un peu plus vers l'Ouest pour découvrir le site biblique majeur de Jordanie, le Mont Nébo. Une belle étape qui nous a permis de voir au loin la Mer Morte que nous voulons absolument découvrir lors d'un prochain voyage jordanien. Le Mont Nébo a été intéressant avec son un joli musée qui abrite également de belles mosaïques.

Nous avons ensuite poursuivi la route vers le Sud pour faire un arrêt aux ruines de l'ancienne forteresse de Shobak. Un beau site historique, en parfaite harmonie avec son environnement aride fait de roche blanche, que l'on a pu découvrir sous une belle luminosité de fin d'après-midi. Enfin, nous sommes arrivés dans la ville de Wadi Musa, porte d'entrée du site de Petra, pour nous installer pour 3 nuits.

Pour la journée suivante du mercredi, nous voulions nous lever de très bonne heure pour arriver le plus tôt possible au Petra Visitor Center. Hussam nous a confirmé que c'était une excellente idée pour éviter au maximum la foule et les premiers groupes qui arrivent dès 9h et c'est donc ce que nous avons fait. Levés à 6h, petit-déjeuner à l'ouverture à 6h30 pour quitter l'hôtel à 7h et arriver quelques minutes plus tard à l'entrée du site de Petra. La première partie du trajet, appelée "Siq", est vraiment une petite torture en soi : Entre émerveillement et excitation, les environ 2km du splendide canyon sinueux m'ont semblé interminables mais finalement font partie de l'expérience car au bout la magie a opéré : Un dernier virage sur la droite et il s'est enfin dévoilé, le "Trésor de Petra". On l'a tellement imaginé, rêvé, et on y est enfin, devant ce monument majestueux inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Le temps s'est arrêté (malgré les touristes toujours plus nombreux qui arrivaient) et on était comme subjugués par tant de beauté. Mais l'impératif d'immortaliser ce moment a repris vite le dessus et on s'est dépêché à prendre les plus belles photos possibles (sans trop de monde en arrière plan). Ensuite on a continué à s'enfoncer dans le site pour commencer cette première journée qui allait mettre nos jambes à rude épreuve!

On ne savait pas trop par où commencer et on s'est finalement décidé pour le trail des Tombes Royales ("Al Khubtha Trail") qui débutait sur notre droite. Un beau sentier caractérisé par une enfilade de monuments imposants taillés dans la roche rouge et qui se termine par d'innombrables marches vous acheminant jusqu'à un superbe point de vue sur le Trésor avec entrée par une tente bédouine en échange d'une petite boisson. Ensuite, on a enchainé avec le fameux et le plus long des trails, le "Ad-Deir Trail" qui, à la suite d'une montée interminable et également ponctuée de centaines de marches, nous offrira en récompense la découverte de son majestueux monastère. J'ai personnellement autant apprécié les deux monuments, le "Trésor", plus encastré dans la roche, et le "Monastère", plus ouvert sur son environnement. En tout, nous pensons que cette première journée de découverte du site de Petra aura comptabilisé pas loin de 30 km.

Détail d'importance, le Petra Boutique Hotel propose des lunch box au prix de 7 Dinars par personne à récupérer le matin avant la journée d'exploration de Petra. Un service au top qui nous a permis de crapahuter un maximum sans se soucier de la pause déjeuner que nous avons improvisée au cœur du site.

Le lendemain, jeudi déjà (cette semaine passe trop vite), lever une heure plus tard pour entamer cette nouvelle journée découverte avec comme point d'orgue le dernier et troisième trail majeur, le "Wadi Al-Farasa Trail" dit trail du Sacrifice. D'ailleurs, comme nous l'avait dit notre conseillère Jennifer, la plupart des touristes se contentent de monter ici encore les nombreuses marches pour arriver au site du Sacrifice et voir son obélisque puis redescendent par le même chemin. Merci à Jennifer de nous avoir conseillés de faire le trail dans son intégralité, il restera le plus beau pour moi. Une belle boucle qui nous a fait nous enfoncer dans un canyon avec une végétation incroyable et dans lequel nous avions l'impression de nous sentir seuls au monde. Un vrai régal pour les yeux qu'on en avait presque oublié l'effort physique. Cette boucle nous a permis d'accéder à encore plus de points de vues sur le sublime site de Petra avec des couleurs de roches hallucinantes. Une première mise en bouche avant la dernière étape ! Deux journées complètes à Petra est vraiment idéal car nous avons abordé ce deuxième jour avec plus de détente, en prenant le temps de voir les dernières choses comme le Grand Temple et le Théâtre et aussi de faire une pause shopping (les stands de bédouins tous les 10m ne manquent pas).

Le soir, nous avions des entrées offertes par la Route des Voyages pour le spectacle Petra By Night pour lequel nous avons eu un goût très mitigé, comme beaucoup de touristes apparemment. Une belle mise en scène de lumières mais un spectacle musical qui n'est malheureusement pas à la hauteur des attentes. Au vu du prix du billet, 17 Dinars, ce n'est vraiment pas un indispensable et nous ne le recommandons pas. Une alternative aurait été de rester dans le site au coucher du soleil pour un spectacle coloré plus naturel. Un total d'environ 20 km supplémentaires, c'est que nous pensons avoir comptabilisé lors de cette deuxième journée à Petra.

Certes, il faut se lever tôt, certes il y a beaucoup de touristes (même si finalement nous aurions pensé plus encore) mais Petra est vraiment un site à faire au moins une fois dans sa vie ! Et les innombrables stands bédouins présents et proposant tous les mêmes souvenirs ne viennent finalement en rien gâcher l'émerveillement que l'on y ressent. Coté défi sportif, je ne suis pas une randonneuse et j'ai surmonté ces deux journées à crapahuter avec de bonnes chaussures sans trop de difficulté. Je ne vous cache pas quand même qu'à la fin de chaque journée, les frottements commençaient sérieusement à se faire sentir sur le côté des pieds mais rien d'insurmontable et même mon genou droit défaillant parfois en descente ne s'est, par chance, pas manifesté. Mon compagnon m'a même dit que je l'avais épaté, donc une satisfaction totale agrémentée d'une grande fierté!

Vendredi, jour suivant, c'est bien évidemment avec un petit pincement que nous quittons Wadi Musa avec l'espoir de revenir un jour à Petra, cette fois-ci avec nos deux garçons. Mais le voyage continue et quelle dernière étape nous attendait ! Une immersion dans le majestueux désert du Wadi Rum. Nous n'étions plus loin du Visitor Center, passage obligé pour faire son enregistrement auprès des autorités, lorsque Hussam nous a fait faire une petite halte photo à l'ancien train à vapeur Al Hijaz. Nous sommes ensuite arrivés à notre camp de base où le programme des deux derniers jours a été re-confirmé avec seulement un petit point d'interrogation. En lieu et place d'un hébergement en tente de luxe au sein du camp, un programme authentique nous attendait : deux nuits en plein désert en bivouac en compagnie d'un guide bedouin ! Après nous être reposés un peu au camp, nous nous sommes rendus à l'entrée où un autre guide bedouin nous attendait pour une balade à dos de dromadaire. Un véritable baptême pour nous deux, avec une montée et une descente qui se sont faites sans accroc ni chute, trop fiers ! Ce fut vraiment un super moment de fin de journée, avec contemplation de nos premiers paysages du Wadi Rum au rythme lent des dromadaires. Un spectacle de mille feux offert par le coucher du soleil et un guide bédouin prénommé Shaban qui se souviendra avec des éclats de rires de moi, après m'être permise de chasser une touriste trop envahissante et insistante avec son appareil photo !

Ce dernier nous a ensuite laissé entre les mains de notre guide bédouin Baraka qui avec son 4x4 nous a amené à notre premier site de bivouac.

Quel bonheur de se retrouver au coin du feu, au milieu du Wadi Rum, loin de tout, à savourer uniquement le moment présent en écoutant le silence et en contemplant les étoiles. Cela parait dérisoire mais c'était l'essentiel que j'étais venue chercher. Un délicieux repas cuit au feu de bois agrémenté d'un succulent thé à la menthe ont clôturé en beauté cette première immersion dans le désert.

Il ne nous fallait pas nous coucher tard car demain un lever très matinal aux alentours de 4h s'imposait pour vivre un des moments clé de ce voyage anniversaire et dont la réalisation restait en suspens. On nous avait prévenu que seul un temps clément, sans vent, nous permettrait de vivre cette expérience unique et en ce samedi 5 novembre 2022 les Dieux ont par chance été avec nous. Déposés par Baraka aux alentours de 5h au camp, nous avons attendu avec impatience et un peu d'anxiété qu'un chauffeur viennent enfin nous récupérer pour nous acheminer jusqu'au site de décollage. Et oui, un deuxième baptême encore plus fou nous attendait. Celui de décoller au petit matin à bord d'une grande montgolfière jaune de la société pour admirer le lever du soleil surgissant de derrière les montagnes du Wadi Rum. Un spectacle grandiose qui marquera ce voyage et restera à jamais gravé dans nos petites têtes.

Une fois remis de nos émotions et de retour au camp, nous avons pris un petit-déjeuner bien mérité et avons pris place dans le 4x4 de Baraka pour une journée complète de découverte du désert. Ce dernier a été un guide hors-pair, se débrouillant toujours à arriver sur les sites majeurs du Wadi Rum avant les autres 4x4 de touristes ! Idéal pour prendre des photos avec une sensation de seuls au monde. Au fil de cette journée, il nous a également arrêté à de nombreux spots avec des vues à couper le souffle et nous a fait découvrir des peintures rupestres jordaniennes mettant en scène des hommes avec des dromadaires. Nous sommes également descendus du 4x4 à plusieurs reprises pour savourer un thé à la menthe en sa compagnie ou parcourir à pied de splendides canyons. Après 15-20 minutes de marche à chaque fois, Baraka était bien entendu là, en bout de sentier, pour nous récupérer en 4x4 et poursuivre la découverte.

Ce fut la dernière journée du voyage mais sans aucun doute une des plus belles ! On nous avait dit que le désert procurait ce sentiment profond de plénitude et que le Wadi Rum était un lieu magique. Nous l'avons réellement ressenti et aurions aimé prolonger cette expérience. Comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin, et même si c'était la première et trop courte expérience, ce ne sera sûrement pas la dernière.

Cette deuxième soirée s'est terminée comme la première autour d'un bon feu et d'un succulent repas préparé par Baraka. Elle fut agrémentée par un nouveau moment de contemplation dans le silence apaisant que seul le désert peut offrir. Pas de grasse matinée prévue non plus le jour suivant avec un réveil encore plus matinal à 3h pour rejoindre le camp et être récupéré par notre chauffeur Hussam direction l'aéroport d'Amman. Je m'étais faite tout un truc de ces 4h30-5h interminables à faire en voiture le jour de notre départ. Finalement le trajet fut plus agréable et court que je l'avais imaginé grâce à la complicité que nous avions nouée avec notre Hussam. Un regret restera de ne pas avoir eu le temps de profiter de plus de moments en sa compagnie, à côté, en dehors du circuit prévu et très bien conçu! Comme lui nous l'a si bien dit, d'autres moments de partage seront au rendez-vous lors de notre prochaine venue, à quatre cette fois ! Les au-revoirs furent (trop) brefs avec un mélange de magie du Wadi Rum encore en tête et tout de même l'excitation de revenir à la maison pour retrouver nos deux garçons qui nous ont quand même bien manqué durant cette semaine. Même si on l'avoue volontiers: Cette semaine de déconnexion à l'autre bout du monde avec nos petites têtes vidées du stress et des préoccupations du quotidien nous a fait un bien fou ! Maintenant qu'on y a goûté, cela va être dur de ne pas se laisser retenter ! La Jordanie à jamais dans le cœur :-)

 

Virginie L.


Nos articles du blog

Récit d'un voyage à deux en Jordanie

Jennifer en Jordanie

À la découverte de la Jordanie en Famille !


Nos articles du blog

Récit d'un voyage à deux en Jordanie

À la découverte de la Jordanie en Famille !

Jennifer en Jordanie